Une journée à Wiang Kum Kam

Après avoir passé quelques jours à Chiang Mai, j’ai déjà un fort sentiment de familiarité. Même si je ne connais que les rues principales, l’architecture de la vieille ville fait qu’on s’y repère très facilement et au final toutes les rues ont un peu le même style: boutiques de vente d’excursions touristiques (toutes identiques, aux flyers près!), des stands de nourritures, fixes comme mobiles, un temple, un portrait du roi… 🙂

Alors aujourd’hui c’est l’heure de sortir de la ville! Je loue un vélo à la boutique voisine de mon auberge de jeunesse, le loueur a la gentillesse de m’écrire le nom de l’endroit où je me rends en Thaï et en piste!
La première minute est un vrai cauchemar: ici, on roule à gauche, on ne s’arrête jamais (je crois avoir croisé 5 feux de circulation depuis mon arrivée), les panneaux sont écrits en Thaï… Mais je connais le début de mon trajet et je m’en sors pas trop mal, même si je suis la seule à vélo. Les gens en scooter doivent trouver que j’ai de drôles d’idées!

1er arrêt sur la route: un temple qui avait l’air bien joli!

2ème arrêt: ça y est, je suis perdue… heureusement avec mon bout de papier on me remet sur le droit chemin et après une quinzaine de minutes… me voilà à Wiang Kum Kam!

La particularité de cet endroit est qu’il est composé de plein de ruines datant du XVI/XVIIème siècle qui ont été submergées de boues et redécouvertes récemment. Il y a une dizaine de ruines de temples un peu partout, à découvrir au gré des balades, et deux temples qui existent encore. On peut faire un tour guidé en bus ou en calèche, mais le vélo et une carte suffisent aussi.

Avantage du vélo: presque pas de touriste! Dans les ruines, j’ai croisé 5 personnes dans la journée. Inconvénient?… les chiens. Il y avait pas mal de chiens sur la route, devant leur maison ou en liberté, et certains étaient très territoriaux… Certes ils ne faisaient que m’aboyer dessus et me suivre sur quelques mètres, mais la peureuse paranoïaque se voyait déjà devoir aller en urgence à l’hôpital se faire une injection contre la rage 😉

En avant!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au retour de ma balade, une fois mon vélo rendu, je me décide à profiter de mon temps libre pour tester un cours de yoga, un « must » thaïlandais! Direction le Namo pour un cours avec un prof anglais hyper pédagogue pour la débutante que je suis. Enfin pour finir la journée sur une note agréable, direction Spices & Herbs pour un chouette riz grillé!

Save

One Comment

  1. Pingback: Thaïlande: le bilan! – Wandering Frenchie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *