Back to Bangkok

(oui je n’ai pas fini les histoires de Chiang Mai ou Chiang Rai. Ca viendra. Trop de photos tue l’article!)

Bangkok et moi, ça a mal commencé.
J’ai cru avoir perdu ma valise (quelle idée de changer de numéro de tapis roulant sans prévenir!), je me suis perdue à la descente du bus, il faisait 90° (bon ok Fahrenheit mais c’est beaucoup en Celsius aussi), il y avait trop de gens partout, qui voulait vendre des costumes, des courses en taxi, de la nourriture, c était trop. Et j’avais pas assez de sommeil, pas de carte et une valise trop lourde.
Bref, c’était le bonheur de trouver enfin son auberge et de se reposer bien au frais!

Je suis repartie en ville le soir revoir la fameuse Khao San Road de nuit… L’enfer sur terre (d’après moi). Des hordes de touristes. Des vendeurs à la sauvette partout. De la musique occidentale à fond les ballons à tous les coins de rue. Des lumières de partout. Une odeur de friture. Tout le monde veut te vendre quelque chose – un plat de son resto, des boissons, des bijoux, un voyage en tuktuk… ça n’arrête pas une seule seconde. Déjà qu’il fait (toujours) chaud, avec les gens partout, c’est invivable. L’alcool est présent partout, les prix sont élevés: ce quartier est juste épuisant et fanatique.

Je passe mon tour et me balade de l’autre côté du pont, vers mon auberge de jeunesse, un quartier paisible et authentique.

Je passe ma soirée à rêver de destinations permettant de fuir Bangkok: dès demain, ce sera direction Ayutthaya, puis Sukhonthaï, Kanchanburi et les îles du Sud !

One Comment

  1. Pingback: Thaïlande: le bilan! – Wandering Frenchie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *